L’amarante fait vaciller Monsanto et ses OGM en résistant au Roundup

L’amarante combat Monsanto sur son propre terrain. Et devient une arme anti-OGM. Pas sans conséquence.

L’amarante aurait pu être championne d’aïkido. Elle utilise  la force de son adversaire contre lui. Et force ainsi le Roundup, champion toute catégorie des herbicides aux Etats-unis à mettre un genou à terre.

Monsanto certifiait qu’une hybridation entre un organisme génétiquement modifié et une plante naturelle était impossible. Pourtant, en Géorgie, en 2004, un agriculteur a constaté le contraire. A la place de son magnifique champ de soja transgénique proliférait de l’amarante, ou herbe à cochons. Impossible de déloger la plante parasite, même à l’aide du fameux Roundup, l’herbicide le plus utilisé aux Etats-Unis Un produit  fabriqué par Monsanto comme les semences du paysan géorgien. Et pour cause, le gène de résistance au désherbant de son soja s’était visiblement transmis à l’amarante. L’herbe à cochon a alors envahit tout le terrain.

Depuis, l’herbe à cochons prolifère, envahit les champs, s’incruste dans les sols, résiste aux pesticides et aux machines agricoles. Après s’être installé en Géorgie, elle s’est attaquée à la Caroline du Sud, la Caroline du Nord,  l’Arkansas, le Tenessee, le Missouri, laissant des agriculteurs désemparés et impuissants. L’arrachage à la main est extrêmement difficile car l’amarante s’enracine profondément dans le sol. 5000 ha ont été abandonnés en Géorgie, 50.000 étaient menacés en 2009.

L’amarante est une plante qui produit 12 000 graines par an. Des graines qui peuvent rester en état de vie et suspendues pendant 20 à 30 ans. Surnommée herbe à cochons par les paysans américains, elle pousse sous des climats très divers, secs ou très humides. Profondément enracinée dans le sol, elle est très difficile à arracher. Elle est utilisée comme céréale alimentaire dans certain pays.

Il existe peu de chiffres en 2011 sur l’étendue du phénomène. Le gouvernement américain a diminué les budgets du ministère de l’agriculture, stoppant ainsi net toute étude statistique sur la question. Des militants anti-OGM dénoncent le lobby de Monsanto.

La question embarrasse en effet le leader mondial en matière d’OGM. L’entreprise reconnaît le problème dès 2005, en minimisant son effet. Mais en 2009, Monsanto met en place des programmes et des aides pour les agriculteurs touchés.

La prolifération de l’amarante est néanmoins préoccupante. Certains agriculteurs, lassés de l’utilisation massive de produits chimiques, retournent vers une agriculture sans OGM. Mais d’autres, pris dans la spirale du productivisme font dans la surenchère en combattant l’herbe à cochons à grands renforts de pesticides. Pas question d’utiliser le Roundup, aussi efficace sur l’amarante qu’un pansement sur une jambe de bois. Ils ont recours à pas moins de 9 herbicides différents, augmentant la pollution des sols. L’agence sanitaire américaine s’inquiète du phénomène qui menacerait gravement le contenu des assiettes du pays.

Les OGM en général et Monsanto en particulier se retrouvent donc battus sur leur propre terrain. L’amarante prolifère, solide et résistante comme le sont les organismes génétiquement modifiés. En espérant que l’herbe à cochons ne devienne pas une « super mauvaise herbe », mettant à terre les organismes génétiquement modifiés certes  mais également d’autres cultures naturelles. La plante, présentée aujourd’hui comme le sauveur contre les méchants-OGM, deviendrait alors un super prédateur pour toutes les cultures sans distinction. Et menacerait sérieusement la diversité écologique.

Pour aller plus loin :

Le reportage complet de Globalmag sur Arte du 6/11/2011

Un article de Futura environement sur la question de la prolifération de l’amarante

Le dossier de Futura environnement sur les OGM

Véronique

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s