Peu de confiance accordée aux recommandations gastronomiques des journalistes de Marie-claire

Peu de confiance accordée aux recommandations gastronomiques des journalistes de Marie-Claire.

L’histoire entre le restaurateur du Vivant et le directeur général du magazine Marie Claire jette le doute. Ce dernier demandait un repas offert contre un article dans son magazine. Un journaliste ne peut bénéficier de passe-droit en échange d’une critique positive. Or ce genre de pratiques arrive. Elles jettent alors le discrédit sur toute la profession. L’impartialité des journalistes est donc remise en cause. Leur déontologie est alors critiquable. Leur crédibilité réduite à néant. Leur intérêt devient limité.

Caro

Quelle fiabilité peut-on accorder à une recommandation gastronomique du magazine Marie Claire ?

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s