Dans aucune circonstance un journaliste ne peut utiliser son influence contre un repas gratuit.

Dans quelle circonstance un journaliste peut-il être invité moyennant une critique gastronomique ?

Dans aucune circonstance un journaliste ne peut utiliser son influence contre un repas gratuit. Le gérant du Vivant, restaurateur parisien, a refusé d’inviter gratuitement le directeur général du magazine mari-claire. Tout commence quand le groupe Marie-Claire annonce au restaurant sa sélection à une rubrique du magazine. Pour figurer dans cette rubrique le journaliste demande d’être invité par le restaurateur. Le restaurateur qualifie cette démarche de «louche et frauduleuse» pour le journal Marie-Claire. La question d’intégrité du journaliste est remise en cause par les restaurateurs. De quelle passe-droit les journalistes peuvent-ils user pour arriver à leur « faim » ?
marc

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s