Quelle confiance accordée à un journaliste spécialisé lorsque son domaine implique qu’il peut en tirer avantage ?

La vigilance s’impose lorsqu’un journaliste recommande un professionnel.

Un restaurateur parisien a refusé d’inviter le directeur général de Marie-Claire. Il a été privé de critique culinaire. L’affaire a été révélée par un blog gastronomique. Les règles déontologiques veulent qu’un critique gastronomique paie son repas. La confiance a un prix.

Bénédicte.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s