La production de pesticides en pleine essor

Pas de crise pour l’industrie chimique. Des pesticides envahissent la campagne. La biodiversité victime.

L’industrie des pesticides est florissante. Son chiffre d’affaires annuel est de 40 milliards de dollars. Il a augmenté de 44 % en cinq ans. Cet essor a des conséquences sur l’environnement et la biodiversité. 95 % des pesticides vendus sont utilisés par les agriculteurs. Les 5 % restants servent à un usage non agricole. Tous les écosystèmes sont menacés par la toxicité de certaines substances. L’homme, au bout de la chaîne, n’est pas épargné. Le monde occidental a pris conscience de la menace. Pourtant, rien ne bouge vraiment. Peu importe l’abeille amnésique, l’amphibien hermaphrodite, l’agriculteur atteint de leucémie ou de la maladie de Parkinson, peu importe que 40 % des eaux de surfaces soient polluées. L’utilisation de ces substances chimiques se poursuit, voire s’intensifie. Cette posture de déni n’est plus supportable. Les pesticides sont une bombe à retardement. Le déclin de nos écosystèmes nous alerte. Il y a urgence à agir. La chimie n’est pas la bonne solution. D’autres solutions alternatives existent, comme le démontre Marie-Monique Robin dans son film  Les moissons du futur. Tournons-nous vers elles. 

http://videos.arte.tv/fr/videos/les-moissons-du-futur–6985970.html. 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s