Découverte de l’île de Socotra et ses fabuleux paysages au large du Yémen

Socotra est restée coupée du monde pendant près de six millions d’années. Trente pourcent de la végétation qui s’y trouve est unique. Quand les Anglais découvrent l’île au XVIIIe siècle ils la nomment « NOGOOD ». Effectivement, les conditions de vie de l’île sont rudes. Et pourtant, 42 842 habitant (source Wikipédia, 2004) y vivent. La population réside de façon modeste, et respecte cette île si particulière. Par exemple, arracher un arbre reste exceptionel.

Mais pour combien de temps?
Les photographies dévoilées donne envie à quiconque de se rendre sur l’île. Il est certain qu’une pression économique et touristique va se poser. Les voyageurs sauront-ils respecter ces paysages uniques ?

Et si Socotra possèdait cette végétation exceptionnelle parce qu’elle était restée isolée ?

Mathilde

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s