Préserver l’île de Socotra en exportant ses espèces

Angle : Pourquoi ne pas exporter les espèces de Socotra pour préserver l’île ?

Pour préserver ses arbres concombre, l’île de Socotra pourrait les exporter. Avez-vous déjà vu un arbre concombre ? Il y a peu de chances. Cette rose du désert n’existe qu’à Socotra. Sept cents espèces uniques s’épanouissent dans cette île yéménite de l’océan indien. L’arrivée de touristes s’annonce massive. La disparition de ces richesses végétales semble inéluctable.  Il s’agit donc de recréer ailleurs des environnements favorables. Voir des dragonniers de Socotra sur les montagnes corses paraît possible. Les scientifiques se disent prêts.  Pourtant, la mise en oeuvre en est encore à ses balbutiements.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s