Le silence, ce blanc qui en dit long

Un silence à l’antenne… l’insupportable réplique à un média qui exige tout le contraire et préfère la chaleur des mots.

Mais qu’est ce que le silence ? Comment le définir ? Comment en parler ?

Un exemple. Imaginez un séminaire de formation. Le silence y serait peu apprécié. Peu appréciable. La relation étroite qu’il y entretiendrait pourtant avec la parole environnante serait évidente. Il importe par conséquent d’en dégager les éléments distinctifs : silence en chair et en os, silence à fleur de peu. Silence !

Un ange passe. Le silence suit un cours qui lui est propre, le rendant ici peu solidaire. Pourtant tout est réuni pour animer un dispositif où parole et numérique s’enchevêtrent.

Le silence parle de lui-même. Vous le savez. Ici il fait trop de bruit.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s