Un robot japonais cueille les fraises

Question d’angle : En quoi le robot qu’a présenté un fabricant japonais de systèmes automatisés de tri fruitier peut cueillir les fraises ?

La cueillette des fraises exige 70 fois plus de travail que la récolte de riz, et deux fois plus que celle des tomates et des concombres. C’est ce qui a motivé M.Kurita, un fabricant japonais de systèmes automatisés de tri fruitier qui a présenté mercredi un robot noctambule récolteur de fraises, capable de ne choisir que les fruits mûrs. La fraise étant vendue très cher au Japon : 500 yens, soit près de 4 euros les 200 grammes, « ce robot pourrait récolter deux tiers des fraises durant la nuit, pendant le sommeil des agriculteurs », affirme M.Kurita.

Grâce à ses trois caméras, ce robot de deux mètres de haut qui se déplace sur rails, peut repérer les fraises rouges et les saisir à l’aide d’un bras équipé d’un coupe-tige. L’automate calcule la maturité d’une fraise à partir de sa couleur, grâce à ses caméras. Ensuite, il mesure la distance jusqu’au fruit, puis le bras s’approche de la fraise qu’il souhaite couper et la laisse tomber dans un récipient.

Ce robot-cueilleur pourrait être commercialisé à partir de l’année prochaine pour 5 millions de yens environ, soit près de 38 000 euros.

Anne
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s