Argent : comment ne pas rater son braquage

Les temps sont difficiles, les prélèvements et les dépenses se multiplient à l’inverse des rentrées financières. La solution ? Prendre l’argent où il est. Mais un braquage ça se prépare, voici la recette pour ne pas le rater . Petite « liste de courses ».

-Tout d’abord évaluer ses besoins financiers et, en fonction de ceux-ci, sélectionner l’établissement à attaquer. Petit conseil, éviter de se rendre dans un endroit où on est connu. Cela peut vous éviter la déconvenue vécue en Dordogne où « la buraliste a reconnu, à son regard, un de ses clients réguliers et le lui a dit. Déconcerté, l’apprenti braqueur a fait le choix de retirer ce qui lui couvrait la tête, de payer son paquet de cigarettes, et de s’en aller ». Plus ingénieux, un braqueur s’est procuré un  masque qui changeait sa couleur de peau.

-Ensuite déterminer à combien opérer, attention c’est autant de parts de butin ! En Suisse, 8 personnes sont soupçonnées d’être impliquées dans le braquage de transporteurs de fonds dans un avion. Butin 50 millions de dollars en diamants, bilan 31 arrestations. Gros butin, mais beaucoup d’intermédaires (et partant, de risques de fuites).

-Le moyen de transport, braquer à pied est envisageable à un ou deux, à partir de trois on devient repérable. La voiture, pas trop facilement identifiable si possible « ils ont eu l’intelligence de braquer avec la voiture siglée de l’entreprise » raconte Catherine un témoin du Berry. La distance de l’objectif est une composante du choix.

-Les armes : qui dit braquage dit « main armée ». Là encore sélectionner rigoureusement l’arme avec laquelle vous comptez obtenir gain de cause. En cas de pénurie quelques substituts existent. Dans ce cas, votre talent d’acteur et votre force de persuasion peuvent faire la différence « Il est alors entré dans une pharmacie, criant au  braquage en pointant un objet blanc, (un tube de crème de beauté NDLR) le manipulant comme s’il s’agissait  d’une bombe lacrymogène. Il a réussi à se faire remettre la caisse,  pour un préjudice d’environ 300 euros » . N’oubliez pas qu’une une véritable arme a feu peut grièvement blesser, voire tuer.

-Pour éviter d’être reconnu, choisir de se grimer ou de couvrir son visage ainsi à Marseille sévissaient « ces spécialistes des braquages, surnommés les Daft Punk par les policiers à cause de leur tenue sombre et de leurs casques noirs ».

s’entraîner physiquement avant (quelque soit le moyen de transport envisagé), un coup de fatigue risque de tout compromettre comme peuvent en témoigner ces braqueurs toulousains retrouvés endormis dans leur voiture en panne, par les gendarmes.

Si vous vous respectez cette recette, la votre peut être à la hauteur de vos espérances.

Toyz

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s