Les derniers braquages à pied ont été plutôt réussis.

Si l’on excepte celui  qui s’est déroulé au Mans hier,(lien), les braquages à pied sont plutôt un succès. Aussi bien dans la capitale qu’en région.

A Bourges, dans le Cher, le braquage d’une bijouterie  la semaine passée en fin d’après-midi s’est fait avec ce mode opératoire. Un homme seul vêtu, d’un casque de moto, et muni d’un  maillet s’est emparé d’un butin important. Entré à pied dans le magasin, il en est ressorti de même, son délit commis. Les enquêteurs ont par la suite constaté qu’il avait utilisé pour s’enfuir,  une moto volée garée plus loin.

Pourquoi être arrivé à pied? la réponse la plus plausible est que l’homme savait qu’il passerait inaperçu. Car dans une petite ville de province, l’attention des commerçants peut faire échouer un voleur. Depuis quelque temps déjà, un réseau de surveillance SMS existe. Dès le moindre fait suspect, les commerçants sont avertis par un message. Un système qui a fait ses preuves dans d’autres villes.

A Châteauroux dans l’Indre, un bijoutier a pu faire prendre en flagrant délit deux cambrioleurs armés. Il disposait du numéro de téléphone des policiers. La chambre de Commerce, en lien avec la Préfecture vient de mettre en place un système de SMS dédié.

Désormais, les cambrioleurs savent que plus ils se font discrets, plus ils ont de chances de réussir. Quoi de plus banal que d’entrer à pied dans une boutique.

Mais le développement des cambriolages à pied ne se résume pas à la volonté d’agir caché.

Dans les très grandes villes, c’est même le contraire. Agir à pied, à plusieurs, souvent brutalement et très vite devient monnaie courante.

Cible des voleurs: les bijouteries de luxe dans les beaux quartiers. Avec un avantage là aussi. Utiliser les passants qui se pressent comme bouclier.

C’est ce qui s’est passé début Octobre Rue de la Paix. Une quinzaine d’hommes à pied ont raflé une vingtaine de montres,pour un butin de 2 millions d’euros. Ceux de l’extérieur ont couvert la fuite des voleurs en lançant des fumigènes dans la foule.

Seuls deux complices qui les attendait à bord d’un véhicule à un km de là ont été interpellés.

En cette veille de Noël, commerçants et forces de l’Ordre redoublent donc d’attention. Car l’imagination des voleurs semble sans limite pour arriver à leurs fins.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s