Etude PISA : la France première de la classe des inégalités scolaires

Ils sont tombés, les résultats attendus (et redoutés) de l’Etude PISA sur le niveau en maths des élèves de 15 ans des pays de l’OCDE : la France est classée au 25e rang sur 65. Moins bien qu’en 2003. Les élèves français ne sont pas bons en maths mais la France est première de la classe en inégalités. Voilà comment s’explique sa mauvaise note.

Le programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a publié son étude le 3 décembre. Ce qu’il révèle : en France, les performances des élèves de 15 ans en mathématiques ont baissé depuis 2003. La France était au dessus de la moyenne, elle ne l’est plus. Et pourtant il y a toujours autant de bons élèves en mathématiques. C’est la proportion des « mauvais élèves » qui a considérablement augmenté (22,4 %, contre 16,6 % il y a dix ans).

PISA en Asie

 

 

La France : pays le plus inégalitaire de l’OCDE

Non seulement la France a plus de cancres, mais c’est en France que l’origine sociale pèse le plus sur les résultats scolaires : près d’un quart des résultats des élèves en mathématiques sont directement expliquées par l’origine sociale, contre 15 % en moyenne dans l’OCDE. Un chiffre qui vaut à la France d’être taxée de « pays le plus inégalitaire de l’OCDE ». Dans certains pays comme la Corée ou l’Allemagne, c’est l’inverse, un quart des enfants issus de milieux défavorisés sont classés parmi les meilleurs élèves.

Elèves anxieux et profs mal payés

Manque de communication ? Angoisse ? Plusieurs éléments peuvent expliquer ces résultats. Les élèves français disent aimer les maths mais sont pourtant les plus anxieux de l’OCDE. Les inégalités se font sentir là aussi : plus l’enfant est d’un milieu défavorisé, plus il a tendance à s’angoisser. Ce sont aussi les élèves les moins persévérants et les moins attachés à leur école.

La France a fait des progrès sur la question du redoublement depuis 2003 mais on y redouble encore plus qu’ailleurs : 28 % des enfants de 15 ans ont redoublé au moins une fois.La discipline est restée au même niveau, mais elle n’est pas respectée. Les élèves y Les élèves sont peu sollicités sur les leçons ou sur ce qu’ils pensent de leurs enseignants. Les élèves sont peu sollicités sur les leçons ou sur ce qu’ils pensent de leurs enseignants. La France est un des pays où la discipline est la moins respectée.

On ne manque pas de professeurs qualifiés, mais ils sont en moyenne moins bien payés qu’ailleurs et bénéficient moins de système de tutorat.

Ces résultats devraient alimenter la réflexion sur la réforme scolaire entamée en France par Peillon.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s