La France première de la classe des inégalités scolaires

Liberté, Égalité, Fraternité n’est pas la devise que l’on peut appliquer à l’éducation française. Selon les derniers résultats de l’étude PISA des pays de l’OCDE, le niveau des élèves a chuté et pire encore,  la France sort championne de l’injustice.

Les mathématiques est la matière sur laquelle PISA s’est largement appuyé pour l’analyse de son étude.  Première constatation (le niveau a chuté depuis 2003 pour les enfants  de 15ans) mais pourtant il y a toujours autant de bons élèves. C’est le nombre de mauvais élèves en nette progression (22,4 %, contre 16,6 % il y a dix ans) qui explique ce résultat.

Les plus démunis trinquent

La seconde constatation est plus inquiétante, ce sont les élèves issus de milieux défavorisés qui obtiennent les plus mauvais résultats.

Si les mathématiques intéressent près de deux tiers des élèves beaucoup se disent  anxieux et ne pas avoir confiance en eux. Et ceux qui sont les plus angoissés proviennent des milieux les plus modestes.

Bonnet d’âne pour la France

Dans des pays comme la Corée ou l’Allemagne un quart des enfants issus de milieux défavorisés sont classés parmi les meilleurs élèves. Alors qu’au contraire des 7 pays sur les 65 du classement dont les résultats des élèves sont conditionnés à l’origine socio-économique, la France est sur le podium de tête.

Seuls 22 % des jeunes les plus défavorisés « confinent à l’excellence », contre 26 % en moyenne dans l’OCDE.

Double peine

Pour les enfants issus de l’immigration les  difficultés à obtenir de bon résultats scolaires est encore plus difficile.

Son système en laisse beaucoup sur le bord de la route. Certains pays (Allemagne, Italie, Pologne, Turquie…) ont su, en dix ans, améliorer l’équité sociale de leur système scolaire. Mais pas la France.

 Attention danger !

Pour Vincent Peillon, le ministre de l’éducation nationale en appelle à une prise de conscience collective. «Il y a un impératif national à se saisir des inégalités.» Selon lui, il en va, du redressement économique autant que de la cohésion sociale.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s