Des scientifiques désœuvrés recherchent le yéti

tibet

Des généticiens anglais dévoilent enfin les tests ADN faits sur des poils de yéti. Des chasseurs de yéti ne se sentent pas pris au sérieux par la science. Ils déclarent cependant avoir vu des spécimens rôder dans l’Himalaya. Bryan Sykes de l’Université de Oxford décide de les prendre au mot. Pour réaliser des tests ADN, une collecte de poils est organisée par Internet. Après des années de recherche, le généticien dévoile enfin les résultats tant attendus. Un bilan plutôt décevant puisque les poils appartiennent à un raton-laveur, un cheval, un mouton. Un échantillon reste cependant encore en suspens. Il s’agit d’un fossile d’une espèce d’ours inconnue datant de la période de glaciation. Celui-ci a été recueilli il y a 40 ans au Tibet, habitat bien connu du yéti. Les scientifiques sont plus que déterminés à percer ce mystère : trouver cette espèce dans la nature pour effectuer la comparaison génétique.

 

Isabelle

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s