Le cri de la patate un jour de purée dans la cuisine de Joël Robuchon

patatePour faire une bonne purée, il faut de bonnes patates, nous aurait dit ce cher Parmentier ! Et pour avoir à coup sûr le bon produit de base, direction Le Touquet.

Ici, et seulement ici, est cultivée la Ratte du Touquet, une variété de pomme de terre datant de la fin du XIXe siècle, variété qui manqua de disparaître à plusieurs reprises dans un silence confondant.

Mais son heure de gloire est finalement arrivée, un siècle plus tard, quand Joël Robuchon décida d’en faire une purée.

Oui, vous avez bien lu, une purée. Tout simplement. Mais quelle purée ! Si nos oreilles pouvaient percevoir le son émis par les patates passées entre les mains de notre célèbre chef étoilé, elles entendraient un petit râle de soulagement, de plaisir même.

Mettez-vous à leur place. Après plusieurs semaines passées en terre, les voici choyées, nettoyées, cuites avec la peau pendant une heure, épluchées à chaud avec amour, passées délicatement à la moulinette, asséchées, salées, largement beurrées, fouettées, oui oui, et pour finir, mariées à un peu de lait.

Voilà, c’est prêt. C’est vous qui allez maintenant crier de bonheur  !

Zorglub

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s