Avec « Stacy’s Mom », Postmodern Jukebox part en live

Intérieur, soir. Boeuf dans un pub. Un zinc vintage cadré en plan moyen. De dos, une serveuse se trémousse gentiment au rythme bon enfant d’un jazz band old school. Une batterie, une clarinette, deux métis, un pianiste, un barbu pré-hipster à la contrebasse et au chant… « Stacy cannot come over after school / We can hang around by the pool… » Un premier couplet égrené d’une voix nasillarde de bluesman blanc se traîne un peu poussivement.

Premier refrain « Stacys mom has got it going on / She’s all I want and I’ve waited for so long » puis solo de batterie : ouais, enfin un peu d’inattendu ! La voix se lâche dans les graves, la clarinette part en live. Le Jukebox post-moderne nous la joue festif. Deuxième refrain, attention ça s’emballe. Woob-bedoo-wap, accélération, melodica, vociférations et borborygmes en finale. Yeah…

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s