Jazz : quatre garçons dynamitent un standard des années 30

Ils sont fringués plutôt classique et jouent dans un décor de bar d’hôtel plutôt vintage. Quatre garçons en costard cravate a priori très propres sur eux. Le quartet composé de deux blacks et deux blancs interprète le standard des années 30 Staceys’ Mom. Délirant et endiablé.

Un décor comme autrefois.

Rien d’original sur scène. Un chanteur contrebassiste, un batteur, un clarinettiste et un pianiste jouent réunis pour une session de jazz dans un bar. Les boiseries, la moquette, le bar avec ses miroirs, la blonde aux cheveux frisés dont le dos ondule au rythme de la musique, tout rappelle les codes des années 30. Tout? Enfin presque, si ce n’est la dégaine élégante et débraillée du chanteur, son catogan de rouquin et sa barbe généreuse. Le cadre est fixe mais attention msieurs dames ça va swinguer grave!

La maman de Stacey se barre en vrille.

Plus le morceau progresse plus le rythme s’accélère.  L’interprétation est de plus en plus  exubérante. La sage mélodie du début qui rappelle le tempo du ragtime ou les bonnes heures du bip-bop de Louis Armstrong s’affole. La complicité des quatre compères, leur jubilation collective, leur interprétation très festive tire le standard vers une sorte de farce. Ils se marrent et nous avec. Au bonheur du swing!

Le coup  du Mélodica

Le coup de génie c’est l’irruption du mélodica qu’un cinquième musicien vient tendre au chanteur aux deux tiers de la chanson. Le mélodica c’est l’instrument du détournement par excellence. Ca monte en gamme côté vocal. Les onomatopées s’enchaînent avec une aisance enfantine. Visiblement, on est dans le genre pastiche.  Rien à voir avec le jazz chiant et intello. On est là pour se marrer avec talent. La maman de Stacey n’a qu’à bien se tenir!

 

 

 

 

 

 

Malgré les tentatives de son propriétaire qui

Le véhicule à l’effigie du parti constestataire escréé Privé d’arbre de transmission, il fai

 

Mais  le directeur du centre équestre de Grilly, près de Lyon, s’est heurté au refus

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s