Caroline – Mirabeau, fervent défenseur de la bannière tricolore devant l’Assemblée

Quel est le rôle de Mirabeau dans l’adoption de la bannière tricolore par la France ?

En octobre 1790, dans un régime à bout de souffle, Mirabeau monte à la tribune.  Il est là pour défendre une nouvelle bannière. Dans une France à recomposer, l’Assemblée va procéder au vote du pavillon nationale.

Trois couleurs face au drapeau blanc. Une nouvelle nation face à la monarchie. Un cri du peuple  « Vive la Nation » et non plus « Vive le Roi ». On murmure, on s’insurge… quel emblème pour cette nouvelle nation en marche ?

Durant la Révolution, les combattants de Paris arboraient déjà une cocarde bleu et rouge. Ses couleurs étaient les couleurs de la ville de Paris. Avec la prise de la Bastille, La Fayette eut l’idée d’intégrer le blanc. Le blanc étant la  couleur de la France ou du royaume. Les couleurs bleu, blanc, rouge étaient déjà employées ensemble ou séparément. Notamment pour symboliser l’autorité de l’État. Mirabeau rappelle que la flotte française aborde déjà le drapeau tricolore. L’emploi de cette bannière montre l’allégeance de l’armée au nouveau régime.  Ce choix de couleurs nouvelles symbolise la volonté d’entrée dans une nouvelle société. Cette société sera fondée sur une constitution garante de la liberté et des droits de l’homme.

Autre titre  – Le discours d’un révolutionnaire pour un drapeau tricolore face au blanc de la contre révolution.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s