Les Vierges noires, survivance en Occident du culte d’Isis

Notre-Dame la Noire, Notre-Dame la Nègre, l’Égyptienne ou encore Notre-Dame-de-Sous-Terre : autant de singulières épithètes pour désigner la mère du Christ.

Les statues de Vierges noires se multiplient en France après l’an mille. On les vénère près de sources, de puits, d’arbres ou de pierres dressées. Pour Sylvie Quentin-Bénard, auteure de l’article « Vierges noires romanes, héritières d’Isis », ces Vierges noires seraient la survivance du culte d’Isis. La grande déesse-mère du panthéon égyptien était adorée dans tout l’Occident depuis les débuts de notre ère.

C’est l’Église elle-même qui aurait orchestré le culte de ces Vierges pour lutter contre le paganisme. Pas étonnant donc qu’on prête des vertus magiques aux Vierges noires. Et qu’on les traite d’« égyptiennes », comme celle du Puy-en-Velay, brûlée pendant la Révolution.

Brigitte

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s