Paris et les souvenirs d’un enfant de 5 ans fraîchement débarqué de Guadeloupe

 

Dès la descente de l’avion, j’avais froid, j’étais à Paris. L’angoisse montait en moi et mon coeur battait la chamade, j’avais si peur. Je tenais la main de mon frère, je la serai vraiment trop fort.  J’ai traversé les couloirs de l’aéroport les yeux plein d’étonnement.

J’entendais des dialectes différents, je voyais des ethnies différentes, c’est ça Paris. Quel choc pour une petite fille de cinq ans fraîchement débarquée de Guadeloupe.

Je pressais mes pas, l’hôtesse de l’air n’arrivait plus à me suivre. Le moment que j’attendais depuis deux ans arrivait enfin. J’allais enfin serrer ma mère contre moi et profiter du moment présent. Je voyais sa silhouette se dessiner au loin, je le savais, c’était elle. J’ai couru vers elle, elle était  émue et me serrait trop fort.

Après toutes ses émotions nous sommes sortis et la neige tombait subitement.

Je levais les yeux au ciel, savourai ce doux rêve en lui souriant.

Ces souvenirs enfouis toujours intacts, marque ma vie à l’encre indélébile

Monica

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s