Mercredi 18 novembre 2015

La police a-t-elle encore les moyens de garantir la sécurité des citoyens?

Les policiers ont été beaucoup mobilisés cette année. Le Président de la République a annoncé la création de 5000 postes supplémentaires. Cependant, il n’est pas certain que cette mesure suffise à améliorer leurs conditions de travail et la sécurité de la population.

Les policiers ont été fortement mobilisés lors des attaques terroristes qui ont dernièrement frappé la capitale. Déjà très sollicités lors des évènements du mois de janvier, les agents sont considérablement éprouvés. Très vite, la question des moyens des forces de l’ordre a été soulevée.

Dès le lendemain des attentats, le Président de la République présentait des mesures visant à renforcer la sécurité dans le pays. Plus de 5000 policiers et gendarmes devraient ainsi être recrutés d’ici 2017. Par ailleurs, François Hollande a annoncé que la police recevrait le renfort de militaires. Les 7500 suppressions de postes initialement prévues dans l’armée ont d’ailleurs été gelées.

Afficher l'image d'origine

Si ces annonces ont été saluées par les syndicats de la police, elles ne permettront pas de répondre, dans l’immédiat, aux besoins constatés.

Pas d’augmentation des effectifs dans l’immédiat

Tout d’abord, les créations de poste ne renforceront pas les effectifs avant deux ans. En effet, il faut compter en moyenne dix mois pour un processus de recrutement et une à deux années de formation selon les corps. Cela signifie que les renforts attendus ne seront pas sur le terrain avant deux ans minimum. Par ailleurs, un recrutement de cette ampleur est exceptionnel. Or la police ne dispose pas aujourd’hui des outils adaptés. Les capacités d’accueil de ses centres de formation sont insuffisantes ce qui impliquerait un recrutement progressif donc plus long.

Le renforcement des experts est nécessaire, notamment en informatique

Enfin, si une augmentation du nombre de gardiens de la paix est nécessaire, la police a également besoin d’un renfort de ses experts, notamment en informatique. Or l’intérêt de nos jeunes diplômés ne se porte pas forcément vers un emploi dans la fonction publique où les salaires sont en moyenne deux fois moins élevés. Joël Courtois, directeur général de l’Ecole de l’intelligence informatique regrette que ses élèves ne soient pas attirés par des postes dans l’armée ou dans la police « Les boîtes américaines viennent recruter en France. Depuis trois ans, plus de 20% de la promotion part à l’étranger. A 22 ans, se voir recevoir un billet d’avion, pour un stage à 6000 dollars par mois, avec derrière une embauche à 100 000 dollars par an, en Californie… Cela peut être tentant, non ? « .

L’épuisement des policiers

Alors que va-t-il se passer pendant ces deux prochaines années? Les policiers sont épuisés et démotivés. Usés par une année où ils ont multipliés les heures supplémentaires et enchaîné, sans repos ni contrepartie, de grosses journées de travail. En outre, depuis janvier, nombre d’entre eux sont affectés pour des gardes statiques sur des lieux confessionnels ou devant des domiciles. Ces fonctions s’effectuent au détriment de leurs missions qui doivent être assurées par d’autres agents. « Les policiers attendent un redéploiement de leurs missions et d’autres méthodes de management » revendique Xavier Dupont, représentant du syndicat Alliance.

Les évènements qui ont touché notre pays cette année devraient susciter une prise de conscience au sein de notre société. Quel service public veut-on aujourd’hui? Chaque citoyen a pu récemment mesurer l’importance de disposer de forces de l’ordre réactives et de services hospitaliers compétents. Cependant, si leurs missions ont été remplies, les agents sont affaiblis et les moyens se révèlent malheureusement insuffisants. Les français vont peut-être commencer à mesurer que la réduction des effectifs et des ressources au sein de la fonction publique aura, à terme, des effets contre-productifs. Rien que dans la police, les 5000 créations de postes annoncées sont équivalents au nombre de postes qui ont été supprimés depuis 2007.

Quelle perte de temps…

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s