La ponctualité alsacienne: quand être à l’heure, c’est déjà être en retard

« Vous êtes en retard, tous les jours. Je ne peux le tolérer davantage! »
« Pardon ? » La sonnerie stridente de l’école s’arrête enfin. « Excusez-moi. Que dites-vous ? »
« Je vous demande d’emmener votre fils à l’heure.» La directrice de l’école élémentaire Jacques Sturm me toise d’un air autoritaire.
« Mais nous sommes toujours à l’heure ! Nous entrons toujours dans la cour de l’école, juste avant la sonnerie ! »
«La sonnerie indique l’heure de se mettre en file par classe, » me rétorque sèchement la directrice.
« Oui. Et mon fils va se mettre en file en même temps que les autres enfants. »
« Je vous rappelle que l’école ouvre à 8h20 et ferme à 8h30. C’est la même règle pour tout le monde. Je n’accepterai plus votre fils s’il est encore en retard. »
« Mais nous ne sommes jamais en retard ! »
La directrice a déjà tourné les talons. La cour se vide. Les colonnes d’élèves entrent les unes après les autres dans le bâtiment.

 

Lundi, premier jour à la rédaction de France 3 Alsace.

Mes collègues d’autres rédactions ailleurs en France me disent qu’ils commencent à 9h.  Ici, à Strasbourg, la conférence de rédaction est programmée à 8h30. C’est bien ma chance. Ca va être la course chaque matin, sans une minute de battement.

8h20 : Mon fils et moi arrivons presque les premiers à l’école. La directrice me regarde d’un air satisfait en hochant la tête, convaincue que son sermon a porté ses fruits.

8h29 : J’entre, essoufflée mais soulagée d’être à l’heure, dans la rédaction. Tous les journalistes sont déjà installés autour de la table de la conférence. Je les rejoins, salue tout le monde et attend un signe du rédacteur en chef pour m’asseoir.
« Je vous présente Nadine, qui arrive en retard dès le premier jour. Assieds-toi, nous t’attendions pour commencer. » Je regarde ma montre. Il est 8h30. Je me serais trompée d’heure pour la conf ?
« Excusez-moi mais elle est à quelle heure la conf  du matin ? »
« 8h30 »
« Mais il est 31…. » Des regards désapprobateurs m’arrêtent.

Après la conférence, je parle au rédacteur en chef. « S’il faut être là avant 8h30, je suis désolée mais cela ne me sera pas possible puisque je dois attendre l’ouverture de l’école pour y déposer mon fils avant de foncer jusqu’ici. »
Le rédacteur en chef éclate de rire. « Ah, la ponctualité alsacienne ! Moi aussi ça m’a fait tout drôle en arrivant à Strasbourg. L’Alsace… Un sacré choc culturel, hein ? L’heure, c’est avant l’heure ici. A l’heure, ce n’est déjà plus l’heure. Mais tu t’y feras, tu verras. »

Non, je ne m’y suis pas faite. L’accent, la rigueur, l’obéissance stricte à toutes les règles, les boulangeries fermées le dimanche, le week-end de Pâques qui n’en finit plus, les cours de religion à l’école. J’ai subi, accepté, intégré plein de différences culturelles, mais le décalage horaire, je n’ai jamais réussi. J’ai continué à arriver en retard aux dîners, accueillie froidement alors que je n’étais pas en retard mais juste polie ! J’avais appris à Paris à respecter le quart d’heure de retard, dit « de politesse ». A Strasbourg,  il aurait fallu que j’arrive un quart d’heure avant l’heure de l’invitation au risque de surprendre mes hôtes en plein préparatifs… Je n’ai jamais pu m’y résoudre.

 

Rédaction de France 2. Paris.

15h25 : j’allume la lumière de la salle de conférence. Je suis la première pour la conférence prévue à 15h30 pour le 20h.  Je choisis un siège et j’attends.
15h40 : Le haut-parleur du stentophone résonne : « Conférence 20h. Conférence 20h. C’est l’heure de la conf 20h ! Merci de nous rejoindre en salle de conf. »
Je me cale plus confortablement sur mon siège.
Je sens que je vais être bien dans cette rédaction.

 

Nadine

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s