A qui profite l’évasion fiscale ?

« La violence des riches est opaque ». Cette phrase résume le dernier ouvrage de deux sociologues, « Tentative d’évasion (fiscale) », le mode d’emploi pour détourner des milliards en toute impunité.

Le dernier ouvrage de Monique Pinson-Charlot et Michel Charlot « Tentative d’évasion (fiscale) » est un polar en forme de road-movie.

Avec, par ordre d’apparition :

Un décor : la planète.

Des acteurs : Les grands de ce monde.

L’arme du crime : Le fric, public de préférence.

Le deux sociologues détricotent un secret de Polichinelle : la fraude fiscale, le jouet préféré des puissants.

Ils expliquent comment, de Bercy à Hong Kong, de Genève au Luxembourg, en passant par l’Irlande, les plus grosses sociétés financières ont construit les plus grosses cachettes fiscales de la planète.

On y apprend que le plus gros paradis fiscal de la planète c’est l’état minuscule du Delaware, aux Etats-Unis. Là, il y a plus de sociétés que d’habitants. Obama, le chevalier blanc de la lutte contre les inégalités, ne parle jamais du Delaware…

Le monde est un gigantesque Monopoly où l’on gagne énormément. L’adversaire ne s’en rend pas compte. Il vaut mieux parler de la chemise arrachée du DRH d’Air France que de la tromperie planétaire du groupe Volkswagen. Des voyous d’un côté, des tricheurs de l’autre. Un côté qui se voit et qui occulte l’envers du miroir.

Ce livre démontre combien certains, un petit cercle de puissants, n’ont plus aucun sens commun. Ils sont rares mais tirent encore les ficelles de l’économie mondiale. Et rien ne les arrêtera, même pas la délation.

« Tentative d’évasion (fiscale) » de Monique Pinson-Charlot et Michel Charlot, aux éditions Zones.

François

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s