De la glaise à la théière, portrait de Jean Luc Garcia, céramiste de profession.

Dans son atelier, ce matin Jean Luc Garcia, potier reste concentré. Il doit réaliser un modèle de théière pour une commande qu’il a reçut.

Après la préparation habituelle de l’argile, il est prêt pour sa création. Dans ses mains il tient un mélange de terre, en forme de boule. Ces premiers gestes avec la matière ressemblent à ceux d’un boulanger qui fabriquerait du pain. Mais passé le stade du pétrissage, ses mains expertes commencent  à façonner la pâte.Cette matière qu’il transforme  sous ces doigts agiles semble malléable, voire d’une certaine tendreté.

Jean  Luc aime cette glaise qu’il touche et transforme au fur et à mesure des tours. L’’objet encore indéfini s’allonge, s’arrondit sous  ses doigts qui pressent.  Ses gestes sont précis ,  ils creusent, découpent et  percent  l’argile.  Comme un puzzle, chaque morceau ainsi découpé et transformé s’assemble les uns sur les autres.

Eh voici :une théière est née!

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s