Visiter Paris en 2 CV : le made in France se conjugue à l’électrique !

C’est bien connu : croiser une 2CV verte, ça porte bonheur ! Alors, ils vont être chanceux les touristes en goguette à Paris : ils vont pouvoir embarquer dans la fameuse voiture, avec chauffeur, le tout sans polluer ! Ils vont découvrir comment et pourquoi cette voiture si ‘’typical french’’ est la voiture préférée dans le cœur des français.

Une 2 CV électrique : voilà l’idée géniale ! Faire plaisir et se faire plaisir, sans polluer, en combinant les sensations en  2 CV et l’absence de CO2. André Citroën en aurait rêvé!
Le mérite en revient à cette jeune société «4 roues sous 1 parapluie»,  qui a tiré son nom du cahier des charges initial de 1940.
«4 roues sous 1 parapluie». A l’ époque, le succès de la 2CV a été immédiat. La simplicité n’avait d’égale que le charme et les sensations.
Pour les plus anciens modèles, l’ouverture des portes vers l’avant avait de quoi laisser perplexe mais la première vraie sensation arrivait en même temps qu’on posait le premier pied à l’intérieur.
S’asseoir dans une 2CV,  c’était tout d’abord  présenter ses kg aux amortisseurs qui accusaient le coup et répondaient ‘’présent’’ en renvoyant l’ascenseur. Ainsi, la voiture rebondissait sur place en proportion du poids du passager embarqué.
Le petit pare brise donnait une vision partielle du paysage, plus large que haute, un peu   ‘’cinémascope’’, essuie-glaces mis à part.
Le levier de vitesse, situé à hauteur du volant, ressemblait à un porte manteau, avec sa boule de billard au bout du manche, le must de l’ergonomie.
Le seul paramètre visuel affiché sur le tableau de bord étant la vitesse, l’attention se portait ailleurs. L’absence de pluie donnait souvent l’envie de ‘’décapoter’’, c’est-à-dire d’enlever le plafond, le rouler en boule et l’attacher à l’arrière. Ainsi, le ciel, le soleil, le paysage étaient tout offerts !
Un quart de tour avec la clé, et même une traction sur la tirette pour les plus anciens modèles et le moteur bi-cylindres à plat faisait entendre son ronronnement paisible.
La pédale plate métallique, conjuguée à l’action du pied du conducteur, faisait remonter un son à nul autre pareil qui reste à jamais la signature sonore de ce véhicule.
Première, en avant ! Et la fameuse ‘’Dodoche’’ de s’élancer sur ses quatre roues sur ressorts et d’offrir à son équipage une sensation unique et inoubliable.

Par beau temps, les fenêtres en deux moitiés horizontales distinctes pouvaient s’ouvrir et la partie basse remontait à l’extérieur, le long de la partie haute. De quoi laisser dépasser l’avant-bras et afficher sa décontraction et son plaisir, en sentant l’air de la liberté traverser l’habitacle.
Quand survenait un virage, le conducteur était bien inspiré de préparer ses bras à l’exercice. Pas de direction assistée, au contraire, même ! En cas de virage serré, le bras droit croisait plusieurs fois le bras gauche, tandis que le paysage incurvé défilait en cinémascope à travers le petit pare brise.
Les ressorts de droite, complètement comprimés et écrasés par un virage à gauche, s’inclinaient platement face à ceux de gauche, montés sur leur 2 CV, trop fiers d’être ainsi étirés et haut placés.
Le plaisir ‘’augmenté’’ consistait à aborder dans la foulée immédiate un virage à droite, histoire d’en avoir pour tout le monde et que le passager de gauche subisse à son tour la revanche du passager de droite. Ce plaisir étant sublimé par l’exagération des uns et  des autres à appuyer, à coups d’épaule, la tendance en cours.
Un plaisir qu’il était également possible de ressentir de l’extérieur, la 2CV en question semblant plus qu’animée de l’intérieur par des forces mystérieuses.

Les touristes de 2016 ne pourront peut-être pas goûter à tous ces plaisirs en visitant Paris, car un chauffeur aura la maîtrise de la trajectoire. Mais, à coup sûr, ils profiteront autrement des  »monuments de Paris », de  »Paris by night », de  »Paris méconnu », autant de thèmes de visite proposés par la jeune société «4 roues sous 1 parapluie» qui vient d’obtenir tous ses agréments.
La version électrique  permet à la 2CV d’échapper au coup de balai de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, vis à vis véhicules polluants. La 2 CV propre et verte a été présentée à la Cop 21.

Elle offre un potentiel énorme, grâce à sa renommée mondiale, comme icône de la France.

 

Christophe

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s