Une plongée dans l’iris de mon voisin

Quand on nous oblige à plonger dans le regard de l’autre, devons-nous ressentir une émotion ?

J’ai exécuté cet exercice sans conviction. Je me suis laissé dissiper par le bruit et les paroles des autres participants. Aussi j’avais envie seulement de glousser, de rire …un rire nerveux.

Difficile de fixer quelqu’un durant une minute qui devient interminable. Rapidement on s’aperçoit que l’on fixe  les deux yeux de l’autre, puis on passe à  un seul œil, on poursuit en louchant, la paupière s’alourdit et au final on ferme les yeux.

Je n’ai qu’une seule envie, détourner mon regard même si les yeux de mon voisin, puis de ma voisine ne sont pas inintéressants !

D.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s