Tout rond et en métal, l’oeuf électrique de Paul Arzens se découvre au musée des arts et métiers

A quoi ressemblait l’oeuf électrique ?

C’est l’un des objets phare du musée des Arts et Métiers. L’œuf électrique est un véhicule unique en son genre. Tout en rondeur et en brillance, il a vu le jour en 1942. Son inventeur est Paul Arzens, un créateur débordant d’imagination. En pleine guerre, il contourne les restrictions de carburants et conçoit un véhicule électrique. Il est alimenté par cinq batteries d’un poids total de 300 kilos . L’autonomie est de 100 kilomètres et le véhicule peut atteindre les 70 kilomètres. Une véritable révolution pour cette époque. L’oeuf électrique est fabriqué en aluminium et plexiglass, des matériaux ultra légers. L’habitacle est aussi très originale. Un espace ouvert où prennent place le conducteur et son passager. Après la guerre, les batteries sont remplacées par un moteur thermique à essence Peugeot. Paul Arzens a utilisé cette voiture jusqu’à la fin de sa vie. Il était le seul à pouvoir la conduire. L’œuf électrique rejoint les collections du musée des arts et métiers en 1993.

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s