elle était au rendez-vous

L’émotion que procure la capture d’un poisson

 

Bel endroit  pour une rencontre,  l’étang est un miroir.

L’ombre,  la lumière,  le reflet des  arbres se conjuguent sur la surface de l’eau.

Les batraciens amoureux vocalisent et rivalisent avec les chants des oiseaux.

Seul sur la berge je m’emplis de l’environnement, je cherche à lire le milieu aquatique.

le poisson  est- il  ici  sous ce vieux saule? là derrière cette grosse pierre qui affleure.?

La quête  de mon graal a commencé et je me sens bien et mon imaginaire se lâche

Dame truite va-t-elle se laisser séduire. Pour cela il faut de solides arguments.

Il fait chaud et les insectes pullulent, la belle sera-t-elle en surface pour les gober ou nagera t-elle   au frais bien au fond à guetter  une autre proie.

J’observe encore une fois, le calme plat de l’étang répond à ma question. je vais pêcher dans les profondeurs.

Je lance ma ligne, elle coule pendant un court instant et le flotteur commence sa course au gré du courant et du même coup propose un bel appât à, la gourmande.

Je ramène ma ligne en moulinant doucement, je fais des pauses je repars je veux attirer son attention. Je poursuis l’animation un peu plus  loin, un peu au hasard.

Mais dès  le lancer on sent que l’on a fait le bon choix, pour preuve le bouchon se met à danser, un pas que l’on connait bien,  rapide, rectiligne . C’est un moment clé car c’est elle qui décide, elle renifle elle tire  elle mordille le terreau dont elle raffole.

Pendant ce temps j’observe plus rien n’existe que ce petit bout de plastique, mais attention il faut contrôler l’émotion, prendre son temps et la laisser faire.

L’instant dure une heure mais enfin elle se décide et le flotteur s’enfonce, alors il faut ferrer, soulever sa canne d’un geste ferme  et mesuré.

Au bout du fil elle se débat, elle se tord  dans tous les sens et tente de rejoindre les herbiers pour se débarrasser de ce bout de nylon qui la rend captive.

Tous ces mouvements je les ressens dans tout mon corps l’instant est magique,

L’intensité du combat vous confirme que c’est un beau poisson, petit à petit la lutte perd en intensité, je remonte la truite, enfin je la vois elle est à quelques mètres de l’épuisette

Elle l’aperçoit et tente de repartir mais elle se résigne, cette fois j’ai gagné.

Un sentiment de fierté m’anime et je remercie cette truite de m’avoir rencontré.

Avec  d’infinies précautions je la sors de l’eau, elle est superbe teintée de rouge et de gris argenté,elle flirte avec les 3 livres. Je décroche l’hameçon fiché sur le bord de sa bouche, je prends vite une photo, pour garder un souvenir de cette superbe capture.

Un dernier regard et je la plonge doucement dans l’eau, et naturellement d’un grand coup de nageoire elle quitte mes mains .Un peu de nostalgie m’envahit ce fut vraiment un beau moment unique comme à chaque fois, dans la pêche les plus belles histoires restent à écrire. Alors vivement mon prochain rendez- vous au bord de l’eau.

jean-philippe

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s