Voyage : Sa première fois aux Etats unis.

Grande excursion inoubliable de Déborah aux Etats-Unis. Seule sourde à 16 ans. Riche en découverte.

 

Depuis l’âge de six ans, du nom de Déborah, a été fascinée par les Etats unis. Elle a toujours rêvé et de découvrir  concrètement les traces de l’oncle Sam. Elle unit un lien profond avec l’Amérique, sans que cela puisse s’expliquer. Elle a tout de suite prévenu ses parents : « je veux partir aux Etats unis ! ». Ses parents lui a promis qu’elle partira un jour.

Dix ans après, ses parents l’ont inscrite par le biais d’un organisme linguistique. Elle a été la seule sourde du groupe. Elle a été folle de joie d’apprendre qu’elle partait seule très loin sans ses parents.

Une fois arrivé, Déborah, a été accueilli par une famille d’accueille entendante de l’Etat d’Oregon, dans la ville d’Eugène.

Sur le fait, elle s’est senti épanouie, contente d’arriver. Elle a été très bien reçue par la charmante famille d’accueil, considérant pour elle, la meilleure famille du monde !

Pendant deux riches semaines, à partir d’Eugène, elle a parcouru un circuit de nord au sud en passant par Portland et la frontière de l’état de Washington puis longeant la côte pacifique jusqu’à Florence.

Elle a multiplié les activités comme le buggy car sur le sable de Florence, les loisirs comme assister un match de baseball, sport très populaire au états unis, les rencontres familiales américaines

La plus impressionnante de son voyage a été à Florence, elle a dormi dans un camping car longue de 14 mètres pendant quelques nuits !  (Ils étaient huit personnes à l’intérieur !)

Elle a été foutrement amoureuse d’Arcadia beach, une ville sur la côte pacifique.

Elle a été plus impressionnée par le côté sauvage, les saveurs de la région, les bruits de l’océan, mais le plus fort, a été l’intensité de la brume qui règne au dessus de la longue plage.

A ce moment là, elle n’a jamais cessé de prendre des photos tellement qu’elle était fasciné par le paysage. (J’imagine le coucher de soleil rose et orange à tomber par terre)

En cours de route et de visite, elle achetait plein de souvenirs comme des pins’s, et parfois des produits typiquement américains.

De retour à Eugène, Déborah a été accueilli un autre membre de sa famille d’accueil, elle était monté dans une moto la honda goldwing, une pure merveille.

Elle est allée sur l’autoroute avec un sentiment profonde de liberté, un American way of life.

A ce jour fatidique, elle a farouchement envie de rester sur la terre américaine.

Sa famille biologique ne lui manquait pas tant.

Elle a senti une générosité auprès de la population Eugénienne au point de rester.

Déborah a quitté cette famille dans la douleur, dans la peine.

Elle a juré de garder contact, elle a rejoint son groupe linguistique à San Francisco durant une semaine.

Puis regagnant la France, elle a retrouvé sa véritable famille avec de l’émotion.

Cette jeune fille de seize ans sort grandi de ce voyage.

Elle garde un souvenir impérissable de son passage de l’état d’Oregon, elle garde tout en tête de retourner et voir la famille d’accueil et peut être d’y habiter.

A suivre…

Par Simon.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s