La vocation associative de Bête à Bon Dieu Production

L’association Bête à Bon Dieu Production est née de la volonté d’une femme entendante, en 2004. En effet, par le biais de ses relations, Annie croise la route des sourds. Elle a eu une forme de déclic en apercevant les obstacles à communiquer avec eux. Apprenant d’abord assidûment la Langue des Signes. Depuis, elle a décidé de remplir une mission accessible au sein de la communauté sourde. Justement, celle de favoriser l’égalité citoyenne, coopérant un pont entre personnes sourdes et entendantes. À la base, le pôle animation fait son introduction, de type spectacles bilingues. Suivent les années qui ont précédé pour élargir ses horizons. Essayant d’être en adéquation avec le public pour mieux répondre à leur demande. L’équipe associative développe à longueur du temps. Plantant ainsi une petite graine et qui à force d’arroser dresse un végétal équitable.  Les pôles – Clameur Public -et – Média – font leur apparition, leur philosophie également.
Une décennie s’écoule, je débarque fraîchement au moment où le pôle média grossit. Accolant à – BàBDP, La Chaîne Pas Si Bête ! -. Présentant des sujets et projets aussi variés que la Citoyenneté, Culture, Sport, Santé, Politique, etc depuis son site internet. Des débats citoyens sont animés et filmés une fois par mois dans un lieu défini. Son but : alimenter les échanges sur l’actualité en guise de connaissance de cause.
Mon rôle d’assistante technique et Jeune Reporter consiste à faire découvrir, partager, et diffuser des reportages. Respectant la charte initiale du pont qui lie ces deux mondes. Lorsqu’un projet me tient à cœur, je recueille des informations et propose à mes responsables pour y approuver. Reconstituant le fil de A à Z, que ce soit aller se renseigner, chercher des contacts, arranger des dates, réaliser une interview et capter des images. En une seule ou plusieurs session. Passe outre le projet du terrain pour m’installer au poste de montage vidéo. Il ne m’est pas facile de gérer quand une montagne de futurs projets sont en cours. C’est enfiler le costume spirituelle de la Déesse Shiva. Parfois, l’attente du sous-titrage ou d’une traduction, nécessitent une petite traîne. L’équipe ne bosse pas à des horaires identiques. Y a une bonne ambiance. Pour moi, ce sont des expériences enrichissantes distinctes en deux catégories. Les rencontres intéressantes à l’extérieur et l’apport de mon savoir-faire en interne.
L’avenir m’amènera vers une route inattendue pour la suite de mon métier, après avoir acquéri les bases de ce métier polyvalent. Of Course ! 

Déborah

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s