Le signe de mon prénom en langue des signes.

« Bonjour, je m’appelle Simon ».

J’utilise mon pouce et l’index plié à coté de mon cou face à l’inconnu.

Elle fait le même signe que moi.

« Ca veut dire « bourgeois » ?  Je comprend mieux, on voit que tu es en chemise, pantalon et mocassin »

Encore cette blague, bon j’ai l’habitude. Je ne suis ni bourgeois, ni noble, ni aristo, juste un homme ordinaire. En langue des signes, pour définir notre prénom, on utilise les tics, des choses qu’on le fait tout le temps, une remarque flagrante.

Face à elle, je lui raconte d’où vient mon signe.

C’était une journée ordinaire au lycée pour sourd et malentendants, j’avais décidé de prendre un pantalon avec un tir short et une veste.

J’arrive en classe, mes camarades de classe étaient surpris par mon allure. Je leurs ai dit que j’avais envie de m’habiller cela.

J’enlevais ma veste dans une position assez particulière comme si c’était mon bijou.

J’entends les rires de mes camarades, même moi, je riais. Une position ridicule comme un dandy.

Une camarade de classe me disait : « mais ils sont où tes affaires de sport ? »

Je savais qu’il y avait sport ce jour là, mais on m’avait informé la veille que le professeur de sport sera absent.

Quinze minutes après les cours, la CPE avait informé aux autres que le professeur sera là.

Je n’étais pas là, j’étais parti et  très en retard  à mon entrainement de tennis de table.

Ils avaient oublié de m’informer.

A la pause de 10h, je vais à la récréation, pour ma part, je ne pouvais pas jouer au foot, de peur d’abîmer mes habits.

Je peux me comprendre, une belle veste du genre Paul Smith et un pantalon du genre hermès.

Bon j’exagère avec ces marques, je n’avais pas d’autre idée.

J’avais de quoi faire attention !

A ce moment,  j’apercevais un signe que je ne connaissais pas, tout le monde était fou de rire.  Je demandais à une personne à côté de moi qui rirait ce que ça voulait dire.

Oui je n’avais pas tous les vocabulaires en langue des signes.

J’avais appris que ce mot voulait dire  « bourgeois ».

Je riais, c’était de l’humour, mais à aucun moment je n’avais pas pensé que ça pouvait être mon signe.

En fin d’après midi, j’allais au sport, le professeur m’informait qu’il y aura contrôle. Dans ma tête, je me suis dis que c’est fini d’avance. Je remarquais les rires des autres en disant que je suis foutu, moi je rirais jaune.

« C’est officiel, il  s’appelle bourgeois » je vois là un fou rire général Je disais « mais non »

« Je fais comment pour courir ? » j’avais mes mocassins. Le professeur m’a dit que tu te débrouille.

Je dois faire un 500 mètre en mocassins ! Super…

Un bourgeois qui fait 17/20 en mocassins, c’est le comble de la journée.

Le lendemain matin, je disais bonjour, également pareil mais avec mon signe bourgeois, je riais mais je ne l’acceptais pas. On est tombé dans un rire général, tout le monde l’adopter ce signe mais pas moi.

Avec le temps d’abnégation et de combativité pour changer, j’ai fini par abandonner. Je trouve que finalement j’aime bien ce signe, car elle est original et personne a ce signe.

Je vois beaucoup de personne différend avec un même signe, c’est parfois insupportable et cela peut crée une confusion

Mon signe est original et née sur un drôle d’épreuve de confusion, de malentendu.

Jamais, je n’aurais pas pensé que ce serait mon signe à l’infini. .

 

Simon.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s