Le chocolat… émois

Mes mains glissent sur l’emballage, dégrafent l’habillage en carton coloré. Les doigts fébriles, je retire sa robe d’aluminium dans un froissement.  Elle ne peut plus me résister. Elle s’offre à moi, promesse de volupté couleur ébène. Je peux la frôler, la caresser, attendre… mais je préfère la consommer tout de suite. Je suis impatiente. Je suis gourmande.

Avec la tablette de chocolat, les préliminaires sont très importants. Et la suite n’est que plaisir. L’apothéose, c’est le premier contact avec la bouche. Lorsque mes dents rencontrent ses formes carrées parfaites. J’adore le son qu’elle émet alors. Celui du carré qui craque. Un son net, mat, précis. Comme la pression que je viens d’exercer avec les dents. Un coup sec.

Puis, il y a son goût. Il se répand dans toute la bouche. Fort, puissant, et doux à la fois. Sucré, aussi. Premier frisson. Il m’emporte, il m’emplit. La saveur du cacao. Je sais alors que je ne pourrai pas me contenter d’une fois. Un carré n’est jamais suffisant. Il m’en faudra encore. Il faudrait que ça ne s’arrête jamais.

 

Séverine

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s