Un amour de chocolat

D’abord je n’ai pas très envie de toi. Puis je te prends entre mes doigts. Je sens que tu te laisses fondre, alors je te pose sur ma feuille banche. Il fait chaud. Il y a des traces noires sur le papier.

Je te croque et te colle sur mon palais avec la langue. Des molécules de cacao se dispersent dans toute ma bouche. Et plus je ressens cette agréable sensation, plus tu deviens mou, et petit, avant de disparaître complètement et me donner l’envie de te croquer à nouveau.

Je t’aime

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s