Peut-on prévenir l’AVC ?

Si on ne peut empêcher un accident vasculaire cérébral de survenir, on peut néanmoins agir sur certains de ses facteurs déclenchants.

Prévenir l’accident vasculaire cérébral passe d’abord par l’hygiène de vie. L’excès de tabac, le cannabis même très occasionnel, l’alcool – surtout sur le mode du binge drinking –, la sédentarité, le surpoids ou la pilule chez certaines femmes, notamment les fumeuses, peuvent favoriser l’apparition de ces accidents.

Les personnes souffrant de diabète, d’hypertension artérielle, d’arythmie cardiaque ou d’athérosclérose (qui se caractérise par une accumulation de cholestérol sur les parois internes des artères) sont aussi particulièrement à risque.

Enfin, même si c’est beaucoup plus rare, il y a des traumatismes au niveau des cervicales qui peuvent favoriser les AVC chez certains sportifs (judo, rugby…) ou après des manipulations forcées et brutales du cou.

Les AVC augmentent beaucoup après 80 ans, mais ils peuvent survenir à tout âge : 500 enfants en sont victimes chaque année en France. Hommes et femmes, nous sommes tous égaux face au risque d’AVC.

Frédérique Colombier

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s