L’armée de l’air se vante de former des aigles pour intercepter et neutraliser des drônes : une première en France.

 

Des morceaux de viande attachés sur des drones. L’image pourrait paraître incongrue mais pour les militaires de l’armée de l’air, il s’agit tout simplement d’apâter des aigles pour intercepter ces objets volants dans certaines zones sensibles.

Plus étonnant encore, la grande muette vient d’acheter des œufs de rapaces à une spécialiste autrichienne. Quatre aigles royaux sont nés au printemps. Et la démonstration grandeur nature effectueé sur le base de Villacoublay  semble concluante.

Sur les documents fournies par l’armée, l’image est saisissante,  on voit des rapaces agripper des drones dans leurs serres.

Le général Jean-Christophe Zimmermann ne tarit pas d’éloge sur cette expérience unique en France.

Le numéro deux du Commandement de la défense aérienne vante l’efficacité du dressage des volatiles tout en soulignant que les aigles détectent leur proie à plusieurs milliers de mètres.

Les militaires français se sont inspirés de l’expérience de la  police néerlandaise.

Valérie

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s