Comment expliquer le pic de pollution à particules fines qui sévit actuellement sur le pays ?

Les températures actuelles, relevées sur une partie Nord de la France sont plutôt sèches et froides. Elles encouragent la stagnation des particules fines, particulièrement aux cœurs et abords des villes où le trafic est dense.

L’absence de pluie et de vents forts, empêche la dispersion de ces particules. Certes, cela n’arrange rien, mais il est évident que la source du problème est ailleurs.

Un trafic routier important, une activité industrielle dense, expliquent sans aucun doute l’origine du problème. En clair et en toute logique, plus l’activité se multiplie et se concentre, plus les particules s’accumulent. Viennent ensuite se greffer les conditions météo qui peuvent être des facteurs aggravants et entraîner des pics de pollution non négligeables.

Les solutions ? Adapter et réguler le trafic routier pour faire baisser les chiffres en période de crise et attendre des jours meilleurs…

MFrance.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s