L’air de rien, le nuage de pollution s’étend

Un anticyclone persistant et une absence de vent favorisent la stagnation des particules et donc l’apparition de ce nuage néfaste. Depuis novembre, les pics d’alerte se multiplient.

Le Nord et l’Est de la France sont plus touchés.

La pollution a pour origine à 58% le trafic routier et ses émanations des pots d’échappement D’autres causes sont recensées : les systèmes de freinage des voitures, les décharges, les incinérateurs .

Oui, une partie du nuage de pollution provient des centrales à charbon d’Allemagne.Mais la France exporte elle aussi « sa » pollution : 46% d’entre elle part vers l’Espagne et l’Italie.

Intervenir est nécessaire car chaque année en France 46 000 décès sont liés à la pollution.

Il faut développer la circulation alternée dans les grandes villes et réduire les vitesses maximales autorisées.

C’est tous les jours qu’il faut agir et non uniquement lors des pics de pollution.

Jérôme

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s