Cuisiner, pour Jérôme, c’est la vie tout simplement…

 

Jérôme est journaliste sportif à France 3 Grenoble. Grand gaillard, la cinquantaine affirmé, il nourrit plusieurs passions, dont une particulière pour la cuisine. Un plaisir qu’il partage volontiers et souvent en famille ou avec ses copains.

Quand je lui demande de me parler d’une de ses passions, son regard se perd quelques secondes dans le vague, car des passions il en a beaucoup : le sport, la musique, la montagne.
Mais c’est la cuisine dont il choisit de me parler : « J’adore faire la cuisine ! ça me détend, je suis à la maison et je me pose ».
Jérôme, cuisine pour sa famille sa femme et ses 2 enfants. Et les copains bien sûr «  la maison c’est un hôtel et un restaurant, avoue t’il en riant ». Son l’inspiration c’est la saison. Il prépare des plats simples, et il y met du cœur. Plats fraicheurs en été, mijotés en hiver : « c’est sympa  je prépare la veille, le pot au feu par exemple ».

Des produits frais et une cuisine sur mesure

Son plaisir commence par les courses «  je fais une liste des ingrédients, je suis tête en l’air » rajoute t’il en rigolant « Et pas question d’aller chez Carrefour ». Jérôme a son primeur, son poissonnier, son fromager. Il va à la rencontre des petits commerçants, qui n’ont rien de « petits » pour lui : « ce sont des artisans, ils sont importants, il ne faut pas qu’ils disparaissent. Avec eux, je discute, il y a  toujours un petit conseil sur les produits ».
Une fois rentré du marché,  il retrouve sa cuisine. « Quand j’ai déménagé, que nous avons construit notre maison, la première pièce à laquelle j’ai travaillé c’est ma cuisine, mon plan de travail. J’ai soumis les plans à ma femme et nous avons choisi le style et la couleur ensemble ».
En cuisine, Jérôme est tout seul, et travaille des produits frais.  « J’aime manger des choses qui sont bonnes, simples, j’ai horreur des boites de conserves et des produits surgelés ». « Même mes hamburgers je les faits moi-même ». Clin d’œil à Jean-Pierre Coffe et à la malbouffe.

Une passion qui lui vient de son grand-père

Cette passion lui vient de son enfance, il a toujours cuisiné. D’abord aux côtes de son grand-père paternel, journaliste comme lui, et qui était souvent aux fourneaux également : « Il avait un jardin, j’ai appris à faire une béchamel, un pot au feu, un poulet rôti ».
Marquée aussi par les repas du dimanche, quand ses parents, qu’ils voyaient peu en semaine, son grand-père et toute la famille se réunissait à table. «  C’était un moment de partage important ».

La cuisine en partage

Aujourd’hui encore, Jérôme prend plaisir à partager avec les siens, un pot au feu, des pâtes fraiches aux coques, des flans aux carottes. Il adore cuisiner les soufflés aux fromages. « J’aime bien me mettre en danger » me confie-t’il en souriant..
Il prépare des gougères après s’être essayé des années et avoir réussi à obtenir la recette de son beau-père boulanger.
Sa femme et ses enfants apprécient cette passion, rien de pesant dans le fait de passer à table et de manger les plats de papa. «Quand ils rentrent et que je prépare à manger ils disent que ca sent bon ». Jérôme sourit, « j’essaie de faire plaisir à tout le monde et quand on est ensemble, il faut qu’on mange ».
Le partage est une valeur essentielle dans cette passion, tout comme le plaisir qu’il y prend, une simplicité qui le nourrit quelque soit le plat qui mijote, ou la marinade qui va parfumer le barbecue.
Quand au plus beau compliment que l’on puisse faire à Jérôme, dites-lui :
« Hum, c’est bon !», tout simplement…

Corinne

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s