Affaire Fillon / Perquisitions à l’Assemblée : Guillaume Meurice sur France Inter met les députés de Droite face à leur contradictions

Le « Moment Meurice » est souvent un grand moment de l’émission de Charline Vanhoenacker « Si tu écoutes j’annule tout » sur France Inter . Grace à des micro-trottoirs très ciblés, il fait rire des travers de ses concitoyens. Ses clients préférés sont les représentants du peuple.
Le « moment » devient un sketch et les politiques rejoignent l’humoriste pour un numéro de clown : le blanc et l’Auguste.

La séquence politique critique à Droite lui permet de jouer sur du velours !
Hier, Guillaume Meurice tendait son micro Salle des pas perdus de l’Assemblée Nationale. Les perquisitions se déroulaient au même moment dans les anciens bureaux du candidat.
Les réactions ne se font pas attendre. Quelques députés fillonistes sûr d’eux se précipitent au micro ! Guillaume Meurice les titille avec des questions affûtées, des remarques faussement naïves.

 

Sans surprise, ils s’insurgent vivement contre ces perquisitions.
Tout y passe, d’arguments fallacieux en citation littéraire, ils invoquent :
– la liberté d’exercer du député, mandaté par le peuple,
– l’illégalité de la procédure, à laquelle le peuple ne comprend rien (il n’est pas constitutionnaliste !)
Proclamant pour finir que le député n’est pas un justiciable comme les autres.
Ce qui disent le contraire sont des « strip-teaser bolchéviques » !

Le talent de Meurice est là : pousser, par des questions simples de citoyen lambda, les députés dans leur retranchements verbaux.
Aller au bout de la langue de bois et des « éléments de langage » fournis clé en main par les attachés de presse.
Le masque se fissure et laisse apparaître le cynisme, de la mauvaise fois et parfois la vulgarité …
C’est l’élite qui descend au bistrot !  On rit jaune de cette représentation consternante.

On avancera peut-être que ce type de chronique décrédibilise le politique.  Meurice est partial , il n’est pas éditorialiste ou commentateur politique. Il donne à entendre des politiques engluées dans ces discours et déconnectés de la vie réelle. Ils sont fatalement de moins en moins crédibles.

Stéphanie

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s