Un blockhaus aux murs épais où règnent obscurité, humidité et fraîcheur… Le paradis du champignon

Imaginez un blockhaus de 14 mètres sur 8. Une épaisseur de mur de deux mètres, beaucoup d’obscurité, de l’humidité et jamais plus de 14°C. Le lieu est idéal pour la culture de champignons comestibles. Bien vu pour Marc Chomel.

 

L’agriculteur installé à Tréméreuc, dans les Côte d’Armor, savait qu’une casemate se trouvait dans son champ quand il l’a acheté. Alors il s’est mis à creuser. Résultat: il à découvert un des 12 000 bunkers érigés, le long de la côte atlantique, lors de la Seconde Guerre mondiale. Une fois le stock de munitions extrait par une équipe de démineurs, il a eu une idée folle. Si d’autres propriétaires côtiers ont transformé ces blocs solides du Mur de l’Atlantique en caves ou en habitations, lui, a décidé d’y cultiver des champignons. Les 3 pièces du blockhaus type 504 sont sombres,humides et fraîches. Ces qualités naturelles offrent les conditions idéales pour le développement des champignons de Paris et autres pleurotes. Elles disposent également d’un système de ventilation et de chauffage. Bref, le paradis pour les champignons et pour notre agriculteur. Une reconversion qui donnera à ce lieu si particulier une toute autre vie. Reste à savoir si notre agriculteur dispose du savoir-faire pour faire pousser ces petits organismes fragiles. Réponse dans 5 semaines!

 

 

 

 

 

 

 

 

I

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s