Voyage sous l’eau de Guillaume Néry

Ça y est, nous y sommes! TedX Toulouse, avril 2013. Nous sommes nombreux, experts ou simples amateurs à vouloir rencontrer ce jeune apnéiste de 31 ans. Quoi de mieux qu’une vidéo pour se présenter et expliquer sa passion ? Lancement de la vidéo.

Dès les premières secondes nous plongeons dans le monde sensationnel de la plongée. Le but de la compétition du jour, atteindre 123 m en moins de cinq minutes. Décompte du départ, 10,9,8…0! Guillaume prend un dernier souffle. Environ dix litres d’air de réserve et son voyage peut commencer. Les premières secondes d’images sont exceptionnelles. La beauté des mouvements est extraordinaire. Son corps à l’air de chuté dans l’Espace.À cet instant, le corps de Guillaume s’adapte à son environnement. Chute du rythme cardiaque. Écrasement de ses poumons sous la pression.

Arrivé à 40 m, c’est son moment préféré. Il le soulignera un peu plus tard en prenant la parole à la fin de la vidéo:  »c’est le meilleur moment, j’ai l’impression de voler sous l’eau ». Son corps est en chute libre, aspiré par le fond. À 50 m, on observe le volume résiduel des poumons. Après 80 m avec l’oppression la cage thoracique est carrément enfoncée. Le mental rentre en action et avec le lâcher prise Guillaume à une sensation de cocon.

À 123 m Guillaume explique qu’il a une sensation de bien-être. Il se sent comme un petit point au milieu de l’infini. Une certaine sensation d’humilité.

La remontée demande à Guillaume un effort colossal. À 70 m, il a envie de respirer mais son mental reprend le dessus. Il s’impose de ne pas regarder en surface. Il vit l’instant présent et refuse de se projeter. À 30 m en apercevant son staff, nouvelle piqûre d’humilité. Il se dit: « c’est une aventure collective. C’est grâce à eux que je suis là! » Arrivé à 5 m, Guillaume prend ses premières inspirations. Puis c’est la renaissance en arrivant à la surface. Un choc mental et corporel avec le passage de l’ombre à lumière, de l’eau à l’air. À peine le temps de respirer et le moment tant redouté est là. Celui du protocole des juges quinze secondes paraissent une éternité.

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s