Comment je réussis à faire la position du grand pont dans ma pratique du yoga

 

Le grand pont est une posture de yoga qui sollicite tout le corps dans un grand esprit d’ouverture.  L’inversion du corps en forme d’arc imite la courbe d’un pont ancien. Facile à l’âge de 5 ans, elle est un vrai défi à 50 mais elle me procure toujours autant de satisfaction.

Mise à part la force qu’elle nécessite dans les bras et les jambes pour la réaliser, deux angoisses m’empêchaient de la réussir. Peur d’inverser la courbe de la colonne vertébrale et peur de lâcher la tête même à 30 cm du sol ! Ne riez pas et écouter plutôt les explications de chaque étape qui m’ont permis de faire le grand pont.

Position de départ : allongée sur le sol

Je commence par être allongée sur le dos, les bras le long du corps, la paume des mains sur le sol. Puis, je ramène les genoux jusqu’aux fessiers, pieds à plat jusqu’à toucher mes talons avec avec le bout de mes doigts. Je plie mes deux bras et place mes deux mains de part et d’autre de mes épaules. Je pose les paumes de mes mains sur le sol, les doigts dirigés vers mes pieds, la base des mes mains vers l’arrière.

Position intermédiaire : le demi-pont

Sur une inspiration, je monte le bassin vers le ciel. Je maintiens cette posture sur l’expiration en pressant bien le sol avec mes plantes de pieds.

Position finale : le grand pont

Sur l’inspiration suivante, je prends appui sur mes deux paumes de mains posées au sol pour tendre mes bras.
Ma tête se retrouve inversée suspendue dans le vide, ma colonne vertébrale arquée tel un pont ancien, mon bassin encore plus haut et ma poitrine complètement ouverte vers le ciel.

Maintien de la posture

Pour maintenir la posture et « supporter l’imposture », je fixe un point dans le décor et le découvre à l’envers. A l’inspiration, il glisse vers le bas. A l’expiration, il remonte.

Fin de la posture

Pour « défaire la posture », je plie les bras, dépose la tête doucement puis la nuque, puis chaque vertèbre jusqu’à retrouver la position de départ.

Laisser le corps en position allongée et observer les sensations intérieures.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s