Philippe Poutou, candidat à la présidentielle, dur avec les puissants, doux avec les faibles

Des yeux noisette, doux, cernés. Un front nettement dégarni. Des cheveux de plus en plus gris. Un menton souvent broussailleux. Philippe Poutou a peu de temps pour se raser ou pour choisir ses tenues. Trop occupé à défendre les petits, les sans grade, les exploités. Trop peu d’argent pour aller chez un tailleur. Ses vêtements ? Du prêt-à-porter pas cher pour cet ouvrier qui travaille dans une usine Ford en Gironde.

Si le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste à l’élection présidentielle sait crier sa colère face aux puissants, aux hommes d’affaires corrompus, aux entreprises du CAC 40, il sait aussi rire et manier l’humour. Alors, ses yeux pétillent.

Son dernier clip de campagne, surréaliste,  a fait le buzz sur internet : Poutou interrogé rudement au commissariat par un policier hystérique, des militants du NPA terrorisant des maires pour obtenir des parrainages…

On est bien loin d’un Philippe Poutou effacé, timide, quasiment inexistant à la suite du postier Olivier Besancenot, orateur caustique et brillant. Pourtant, lorsqu’il est en confiance, son naturel et son franc-parler sont séduisants. Tout comme son sourire généreux.

Depuis,  Poutou s’est étoffé. Sa voix s’est affermie depuis sa première candidature en 2012. Ses gestes sont plus amples, sa colonne vertébrale s’est redressée. Son corps s’est décontracté. Terminée, la langue de bois. Il regarde désormais ses interlocuteurs droit dans les yeux. Il n’hésite pas à moquer les journalistes parisiens auto-centrés qui ignorent tout de la réalité quotidienne des « petites gens ».

Moins présents, les poutous de 2012. La douceur envers ses frères humains demeure, mais le rouge à lèvres s’estompe.

Le Poutou 2017 a fendu la carrosserie. Les boutons de ses cols de chemises se sont ouverts sur son torse. Ses poils débordent. Son moteur gronde. Sa voix porte.

Petra

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s