Si si, le bricolage, c’est pour toi aussi !

 

J’étais de ceux qui affirment : « le bricolage, ce n’est pas pour moi ». Et pourtant, quand on s’y colle, un monde merveilleux peut se révéler à nous.

 

« Houlaaa ! C’est de la bidouille à Nénesse ça ! » L’expression favorite de mon beau-frère ressortait à chaque fois qu’il ouvrait un placard de notre nouvel appartement.

Cet appartement, on l’avait acheté tout en sachant qu’il fallait tout retaper, tout en sachant qu’on ne savait pas bricoler, tout en sachant qu’on aurait un coup de main du beau frère : Alban, le bricolo de la famille. Alban, il a la carte passion Leroy Merlin, et il peut passer des heures devant les derniers modèles de perceuses. C’est dire s’il est bricolo.

Chacun sa passion. Ca n’était pas la mienne. Mais quand on ne roule pas sur l’or, qu’on achète un appartement, et qu’à la visite du pro, on entend toutes les 5 minutes « Houllaaa ! C’est encore de la bidouille à Nénesse ça ! », on sait bien qu’il va falloir s’y coller. A commencer par les installations électriques foireuses du Nénessse précédent.

Alors d’abord, on se lance à contre-cœur. On se coltine la sortie Leroy Merlin avec le beau frère, des étoiles dans les yeux, qui compose la boîte à outil du bricoleur sachant bien bricoler.

Et puis ensuite, on fait ce qu’on nous dit. « Tu perces un trou là, tu mets une attache dans le trou, tu fais passer le fil dedans. » Une fois qu’on nous montre, on y arrive très bien.

Et puis rapidement, vient la révélation. Lumineuse. La lumière dans mon cœur, et l’éclairage dans le salon. Car une fois qu’on constate que les trous, les attaches et les fils qu’on a mis TOUT SEUL, activent des spots superbes qui s’allument, on se sent fier. Très fier. Oui, moi, j’ai fait la lumière.

Alban est passé à autre chose, mais moi j’ai encore fait des tas de trous, mis des tas d’attaches, et illuminé des tas de lampes. Le virus m’a atteint, et une fois que j’avais mis des lumières partout, je me suis diversifié : électricité, plâtre, bois.

Toujours plus haut, toujours plus grand, jusqu’à ma grande œuvre, ma création, mon projet de moi que c’est moi que je l’ai fait : une bibliothèque énorme, qui prend tout le mur du salon, avec des lumières dedans, et des tas d’étagères sur mesure.

Des semaines de coupage, de recoupage, de vis et de tournevis, de marteau et de pouces écrasés, d’avancées et de reculs, d’odeurs de vernis et de copeaux de bois sous les pieds, mais à la fin, la voilà : grande, solide, audacieuse, couleur acajou, pleine de livres, pleine de charme, magnifique, élancée, ingénieuse, superbe. Avec une place pour chaque chose, et pour chaque chose une place.

Attendu comme le messie, Alban découvre mes avancées, et ma grande œuvre. La vue d’ensemble en jette. Le problème avec Alban, c’est qu’il regarde aussi les détails. Il touche une étagère mal fixée, qui manque de tomber. Il s’arrête devant des fixations bancales. Il observe des vis très mal vissées. Il ne dit pas grand-chose, pour ne pas me vexer, mais j’ai compris. J’ai fait de la bidouille à nénesse.

Le bricolage, je ne vais pas vous dire que ça s’apprend les doigts dans le nez. Mais c’est pas ce qui compte. Ce qui compte, c’est le plaisir d’imaginer, de créer, de réaliser.

C’est de faire sa bidouille à soi. Et à force de bidouiller, on progresse. Alors oui, bidouillons, laissons s’exprimer le Nénesse qui est en nous. Car Nénesse, c’est la porte d’entrée pour devenir Alban.

Et car si on ne devient pas Alban en un jour, dans chacun de nous, il y a un nénesse qui sommeille.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s