La lutte de l’esprit face à la fatigue du corps

Je le ressens. Je l’entends. Cela bourdonne dans mon corps. C’est très bizarre comme sensation, surtout quand j’en nomme la cause. La fatigue. Faiblesse physique, vide corporel. Je me dis que ces mots-là devraient être silencieux. Ils produisent, pourtant, un bruit sourd qui court  intérieurement.

Je le sens dans ma jambe droite. Pas dans la gauche, juste dans la droite. Un élancement dans la cuisse. Et à intervalles plus ou moins réguliers, un pic me transperce la rotule.

Lourdeur sur mes épaules. Je ne me tiens jamais toute droite, mais là, je me tasse, penchée sur ma feuille d’écriture. Vision légèrement trouble. Je devrai sortir mes lunettes pour donner un peu de répit à mes yeux fatigués, mais je n’en fais rien.

La flemme. Aucune envie de faire un effort. Quitte à me faire du mal.

Mon corps me murmure son malaise, mais je poursuis l’exercice. J’ai un texte à écrire. Le pouce et l’index de ma main droite pincent fort le bout de mon stylo. S’y accrochent pour ne pas déraper comme une virgule qui m’entraînerait encore un peu plus, vers le bas.

Je suis dans l’erreur. Je gaspille mon énergie. Je ME gaspille. Tous les trois mots, je balafre mon texte. Tous les trois mots, ma main reste suspendue un centimètre au-dessus de la feuille sur laquelle je couche mes sensations. J’irai bien me coucher. Elle tremble, ma main.

Je regarde mon stylo qui tressaute dans l’air, et je me dis que, oui c’est sûrement mon corps qui parle. Oui, je ferai mieux de l’écouter. Poser le tout. Mais non. Désormais toute ma cuisse droite me lance. Il est placé où le coeur déjà ? A droite ? Ouf, non, c’est vrai, il est à gauche, ce n’est donc pas lui qui souffre.

Et voilà que de ma main gauche, je m’effleure le nez, le bas du visage. Et j’appuye fort sur mes paupières. D’un côté je me câline, de l’autre je force. Je lutte. Ne pas se laisser aller alors qu’il faudrait juste savoir s’arrêter.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s