« L’agriculture moderne a tué nos sols »: le cri d’alarme de Claude Bourguignon

Les cultures intensives ont ruiné nos sols en 50 ans. Aujourd’hui, un tiers des surfaces agricoles est dégradé. L’agronome français Claude Bourguignon alerte l’opinion.

Les cultures intensives ont ruiné nos sols. Un tiers des sols dégradé. En 50 ans.

Les cultures intensives ont ruiné nos sols. Un homme s’y oppose. Seul microbiologiste français.

Il a les pieds sur terre, Claude Bourguignon. Il a réalisé 12 000 études de terrain au cours de sa carrière. Quarante ans que cet ancien ingénieur de l’INRA parcourt le monde et sonde la terre. Accompagné de son épouse Lydia, il a fondé son laboratoire d’analyse microbiologique pour « lire au plus près le grand livre de la Nature ».

Son constat est alarmant : « Nos méthodes d’agriculture ont ruiné les sols ».  Il rappelle comment, dans la nature, l’arbre règne en maître.

L’arbre, le maître des sols

 « L’arbre fait tomber des feuilles et la faune qui vit au sol les digère et produit des crottes », explique le scientifique. Il explique en conférence comment la matière organique  se transforme en humus grâce aux champignons. Elle forme la couche supérieure du sol. Ces nutriments nourrissent les arbres. Les racines sécrètent en profondeur des acides qui transforment le minéral en argile. La nuit, les vers de terre remontent les minéraux en surface. Ils permettent que ces différents mondes se rencontrent.

« Remettre de la science dans l’agriculture »

Hélas, « l’homme a inventé deux armes de destruction massive de ce système », déplore le microbiologiste. Ces armes sont les charrues et tracteurs qui  enfouissent la matière organique. Et avec elle, les champignons  ne peuvent plus accomplir leur mission: renouveler le fameux humus.

Les engrais chimiques accélèrent la minéralisation de cette matière organique. Ils se révèlent aussi catastrophiques pour la faune. « Les vers de terre disparaissent », observe Claude Bourguignon. « Les éléments nutritifs circulent moins bien et donc les sols s’appauvrissent (…) Il est urgent de complètement revoir nos méthodes et de remettre de la science dans notre agriculture », prévient ce militant écolo. Il va même plus loin et demande la dissolution de Monsanto et Bayer : « Ce sont des criminels de masse ».

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s